www.methode-anti-tabac.com

 

 Accueil · Boutique . Plan du site · Prévisions météo · Stop Stress · Stop Migraine

Menu - www.methode-anti-tabac.com
 

 Cesser de fumer

 La mort lente

 Maladie du tabac

 Tabac et vitamine C

 Troubles cardiaques

 Action du tabac sur le cerveau

 Problèmes gastriques

 Appareil urinaire

 Tabac et enfants

 J'arrête le Tabac

 Tabac et bien être

 Arrêt tabac

 Vaincre la dépendance

 Sevrage nicotine

 Le manque de nicotine

 Le conditionnement social

 Arrêtez de fumer

 Médecines douces

 Tabac les trucs et astuces

 Pour ne pas replonger

 Peur de grossir

 Cigare, pipe, cigarette

 Tabac et les femmes

 La ménopause

 Le risque cardiovasculaire

 Le sevrage

 Le sevrage (suite)

 Le sevrage (fin)

 Éviter la rechute

 Le test

 

 
 
 
 
 
 

 

 

Arrêtez de Fumer : LE DROIT DE FUMER



Et la liberté d'arrêter

Autrefois valorisée, la cigarette devient l'ennemi public numéro un, et les fumeurs aussi. Un phénomène de mode, oui, et qui a des raisons évidentes. Rejetés à l'extérieur des bureaux, des gares, des lieux publics, montrés du doigt et culpabilisés sans arrêt, les fumeurs auraient raison de se braquer. Arrêter de fumer devient un mot d'ordre, plus un choix.

 

Or la liberté reste la valeur humaine pour laquelle on n'hésite pas à se sacrifier. Diaboliser la cigarette, provoquer chez le fumeur un sentiment de honte et surtout nier les raisons pour lesquelles le fumeur fume, qui lui sont toutes personnelles même si on peut en trouver de générales, revient à dénigrer une partie importante de son identité. Les pressions de l'entourage et de la société, mis en œuvre " pour le bien " réel, indéniable, de la santé du fumeur, ne doivent pas en faire des parias. Parlons aux fumeurs en adultes responsables.

Oui, la cigarette fait du bien aux fumeurs

Le fumeur n'est pas un masochiste ni un débile mental, première mise au point. En général, un fumeur fume parce que ça lui fait du bien, pas parce que ça lui fait du mal, La cigarette ne provoque pas que des désagréments, sinon, personne ne fumerait. Soyons clairs. Lorsqu'on tire sur sa cigarette, la nicotine se fixe sur les récepteurs cérébraux spécifiques en moins de 7 secondes. L'action euphorisante et stimulante ne se fait pas attendre. Elle procure la sensation d'une vivacité accrue et d'une meilleure exécution de certaines tâches. La cigarette exerce aussi une action tranquillisante, voire anxiolytique, dans les moments de crise. La consommation d'une cigarette peut représenter une occasion de se détendre, de se retrouver, même. Beaucoup de fumeurs retirent un réel plaisir de leur habitude. Ils aiment l'arôme, l'odeur de la cigarette, et apprécient de la toucher, de la palper, de la manipuler. Tout cela explique au moins la difficulté qu'ont certains fumeurs à simplement imaginer de cesser de fumer... Bien sûr, ces personnes vivent au jour le jour, et les bienfaits qu'ils en retirent ne pèseront pas lourd face à une grave maladie, mais la tolérance doit être une base de dialogue : c'est difficile de rejeter quelque chose qui fait du bien.


 

 

 

 

www.methode-anti-tabac.com

 
www.methode-anti-tabac.com
 

 Arrêter-fumer

 Boutique

 Bouquins

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles

 Cesser de fumer


 Partenaires

 Le divorce

 Conseils-juridiques

 
 Services :
 

 Gagnez de l'argent
 
avec Zlio Boutiques